2dragon.be Menu
 

Nos CHEVAUX

Nos chevaux ne  sont pas exceptionnels, ils ne proviennent pas de haras connus, leur valeur pécuniaire est faible et pourtant, nous parvenons à en tirer ce que peu de cavaliers parviennent à faire avec leurs chevaux.
Reconstitution à Waterloo A l'étranger, nous effectuons nos activités avec les chevaux que les organisateurs nous donnent; Parfois ceux-ci sont calmes, parfois non, l'expérience nous aide à gérer ces situations. L'essentiel consiste moins dans les capacités du cheval que dans celles du cavalier qui, avec l'expérience parvient à travailler en symbiose avec (presque) n'importe quel cheval. Certains d'entre nous sont propriétaires de leurs chevaux, les autres sont loués à divers manèges. 

De pauvres chevaux stressés qui mettent 2 semaines à s'en remettre ??
C'est la réflexion qui me fut faite il y a peu.
Le cheval est un animal de fuite, devant ce qu'il suppose être un danger, sa première réaction est de fuir, c'est ce qui lui a permis de survivre dans la nature. MAIS ce serait lui nier une certaine forme "d'intelligence"que de croire qu'il ne comprend rien à ce qui se passe autour de lui; Après un premier réflexe de vouloir fuir, il se rend très vite compte de l'absence de danger et on constate que les coups de fusil ou de canon qui l'ont fait sursauter au début le rendent assez vite indifférent. Le comportement du cavalier joue évidemment un rôle crucial. Si celui-ci est lui-même stressé, le cheval le sent directement et s'inquiète.

Le cheval aime également jouer (il suffit de regarder une partie de Horse-ball pour s'en rendre compte), il apprend rapidement et se donne à fond dans ce qu'un cavalier expérimenté lui demande. il n'est pas interdit de penser qu'après ce genre d'expérience, ces chevaux sont mieux dans leur tête que ceux qui restent toute l'année dans le manège. L'expérience du passage du feu nous confirme dans cette affirmation.

Croyez-vous que l'on puisse réellement imposer cet exercice contre la volonté du cheval si celui-ci était réellement stressé. Et ce avec un simple mors de filet.
Le cheval de droite "Speedy" , un de nos meilleurs est un cheval sauvé de l'abattoir en 1994 ! 

A noter que les chevaux sont préalablement mouillés et qu'ils ne subissent donc aucune brûlure même minime.

Il faut néanmoins considérer que tout comme chez les humains, certains chevaux ont des problèmes psychologiques (Ne perdons pas de vue que le cheval est souvent privé de ses repères naturels que sont un espace suffisant (boxes trop petits) et une vie en horde sous la direction d'un dominant). Le comportement de l'homme vis-à-vis du cheval n'est pas toujours exempt de reproches non plus.
Il est évident que pour un cheval qui ne sort jamais de son manège, ce genre d'activités peut demander un très long apprentissage.

La confiance qui nous est témoignée par les manèges qui nous louent des chevaux parfois de valeur témoigne de nos connaissances et de notre capacité à en prendre soin.

NOTRE ENTRAÎNEMENT:

Le scénario des batailles étant chaque fois différent, on ne peut vraiment parler de répétition.

1 C'est d'abord par la pratique régulière de l'équitation classique dans le manège de son choix que chacun s'améliore.

2 Lors des activités, nous prenons d'abord connaissance avec le cheval qui nous a été attribué 
Selon le cas, cet entraînement sera individuel ou en groupe pour "intégrer le cheval" dans le rang.
Ensuite, nous habituons le cheval aux mouvements du sabre, à la présence éventuelle de tambours, d'uniformes colorés, de personnes apparemment hostiles, et du bruit des fusils et des canons.

Le cheval étant souvent différent et chaque fois placé dans des circonstances différentes, ces activités sont toujours une excellente manière d'évoluer.
( Un principe de solidarité prévaut dans le groupe, c'est que les cavaliers  qui ont des difficultés reçoivent les chevaux les plus faciles et sont aidés par les autres ) (les propriétaires de chevaux travaillent évidemment avec leur propre cheval)

3 Nous organisons parfois une journée "Entraînement" notamment près du Lion de Waterloo.

Une équitation légère et à la fois active permet aux chevaux qui viennent de sortir du camion de se détendre et de faire connaissance avec leur nouvel  environnement.Photo Uriel Delicourt) Par une prise en mains appropriée des chevaux, nous leur donnons confiance de manière à les faire évoluer dans un contexte qui leur apparaît comme hostile.(coups de canon, tambours, fusillades, duels, défilés parmi le public)
Ci-contre: Thierry Bl. (moniteur d'équitation) entraîne le groupe pour une prise en mains. Quand la poudre parlera et que les étendards claqueront au vent, ceux-ci resteront calmes.

  La COURSE DES TÊTES

Préparation de la soupe aux choux par les dragons!  est un exercice régulièrement pratiqué dans la cavalerie. 

Outre qu'elle oblige le cavalier à conduire son cheval d'une main et au galop, elle le force à garder son équilibre malgré les mouvements du sabre. Le plus délicat est de ne pas frapper la croupe du cheval avec le sabre lorsqu'on rate le chou !
Cliquer sur l'image pour remplacer le chou par un Anglais ou un Prussien!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  OH NON !  Vous ne croyez quand même pas que nous frapperions sur nos amis ennemis! Nos reconstitutions de batailles sont avant tout placées sous le signe de l'amitié entre tous les reconstituants.  Retour sur la photo Retour en haut de la page

Le MDL Laplume: Un de nos meilleurs sabreurs.
Photos: Démonstrations au Lion de Waterloo (30/7/2006)

Retour haut de la page :   Retour en haut de la page  

Cliquer ici pour AJOUTER  www.2dragons.be à vos Favoris