2dragon.be Menu
 

Bref historique.

(Voir également l'historique complet du 2me Dragons (1804 à 1815) rédigé par P.Bruyère en 1885)

A vendre: Un exemplaire de cet historique:
Edition de Saint Maixent l’école, P.I.A.T., 2000. 308 pp. (S.H.A.T.)


2e Régiment de Dragons cinq siècles d'histoire. (Excellent état)

Il est à vendre au prix de 58 euros (plus frais d'envoi) (Réduits si Kiala ou Mondial Relay)

 

Gilles Marlot Les dragons sous l'empire
En 1805, les dragons avaient déçu l'Empereur : ils n'étaient bons ni à pied ni à cheval, toutefois, à Wertingen, le comportement des 1° et 2° dragons impressionna tellement celui-ci que l'année suivante,
il créa un régiment de dragons dans sa garde. Présent à la fois en Espagne avec certains escadrons et en Europe centrale avec d'autres, le 2me Dragons participa à toutes les campagnes de l'Empire.

Origines 
    Le 2ème Régiment de Dragons est le plus ancien régiment de la cavalerie française: on peut en effet établir de manière certaine sa filiation directe en tant que régiment jusqu'en 1635 et en tant que corps de cavalerie jusqu'en 1556. Lors de la formation des premiers régiments de cavalerie, le 3ème fut créé à partir de la compagnie de la maison de CONDÉ.
En 1635. Il prit le nom d'ANGUIEN-CAVALERIE, du nom du duc, fils aîné de CONDÉ.  Le 26 décembre 1646, le duc prit le nom de prince de CONDÉ, en héritant du titre. Le régiment devint alors CONDÉ-CAVALERIE pour plus d'un siècle. Par ordonnance du 25 mai 1776, CONDÉ-CAVALERIE fut renommé CONDÉ-DRAGONS.
    Le 1er janvier 1791 chaque régiment reçut un numéro d'ordre d'après le rang d'ancienneté. Par suite d'une erreur du ministère, le régiment ne reçut que le numéro 2.
    Dès lors, le 2ème Régiment de Dragons sera reformé sous différentes appellations (Dragons du Doubs, 2ème Bataillon de Dragons Portés). Notre régiment est donc à peu près le seul régiment de cavalerie à n'avoir jamais changé de nom ni de numéro. Ce privilège établit l'ancienneté exceptionnelle du 2ème Régiment de Dragons.

Les époques.
Depuis sa création, le régiment s'est couvert de gloire sur tous les champs de bataille de France et d'Europe, participant à toutes les campagnes des règnes de Louis XIII, Louis XIV et Louis XV.
La Révolution et l'Empire
Pendant 25 ans, le 2ème Régiment de Dragons va prendre part à toutes les campagnes des armées de la Révolution, du Consulat et de l'Empire. Le 2ème Régiment de Dragons s'illustre notamment aux combats de VALMY, ZURICH, ULM, AUSTERLITZ, HOHENLINDEN,  IENA, FRIEDLAND, EYLAU, WAGRAM. 
La guerre de 1914-1918
        Le 2ème Régiment de Dragons participe activement aux luttes contre les offensives allemandes. Quatre victoires viennent s'ajouter à son Etendard qui est décoré de la croix de guerre 1914-1918 avec 2 palmes et 2 étoiles.
La guerre 1939-1945

Cliquer pour Agrandir La Deuxième Guerre mondiale est marquée par deux faits qui sont le serment d'AUCH le 29 novembre 1942 et l'évasion du capitaine de NEUCHEZE avec l'Etendard le 29 septembre 1943. Il reçoit la croix de guerre 1939-1945 avec 2 palmes, ainsi que la médaille des évadés. Seul emblème de l'armée française a être décoré de cette médaille. (L'étendard évadé est exposé aux Invalides) Il reviendra en France en 1944 par la Provence pour participer à la libération. Voir "L'épopée du 2ème Dragons" (1940 - 1945).
Voir L'étendard en grand.

Créé en 1926 cette médaille commémore les actes ou les tentatives d'évasion accomplis par les prisonniers de guerre civils ou militaires. D'un ruban vert coupé de trois raies orange, il soutient une médaille à l'effigie de la république .

Aujourd'hui.
Le 2me Dragons existe toujours et est caserné près de Saumur  (Nous y sommes régulièrement invités) Il est devenu le 2ème régiment RNBC (radiologique, nucléaire, bactériologique et chimique), il conserve l'étendard, les traditions et l'appellation du 2°RD. Voir: Le 2e Régiment de dragons - nucléaire, biologique et chimique (Condé) actuel au sein de l'Union Nationale de l'Arme Blindée Cavalerie Chars U.N.A.B.C.C. 

A Waterloo en 1815, les 583 hommes répartis en 4 escadrons qui constituaient le 2°RD (effectif théorique du rgt : 1044 ) faisaient partie de la réserve de cavalerie du maréchal Kellermann (2° et 7° RD formant la brigade Picquet sous le commandement du général Lhéritier). Cette division qui n'avait pas participé aux batailles de Ligny et Quatre-bras occupait la position la plus au sud du champ de bataille derrière la ferme de la Saline. Les charges se feront une dizaine de fois dans un terrain détrempé par la pluie et labouré par les attaques précédentes.

Voir également sur ce site: 
Historique des Colonels du 2me Dragons sous l'empire et liste des Officiers tués ou blessés.
PETITE ETUDE HISTORIQUE SUR LES DRAGONS  (Les origines des dragons).

A titre d'information: Sur des autres sites:  
Historique du 2me Dragons dans la guerre 1914-1918
 : http://www.chtimiste.com/batailles1418/divers/historique2RD1.htm 
PETITE ETUDE HISTORIQUE SUR LES HUSSARDS (Les origines des hussards)

Un extrait des archives de la guerre:
Correspondance générale d’état major.    Le général de division Bourcier au Duc de Feltre. (Clarke-Ministre de la guerre) 
Hanovre le 1/7/1812 
Les 4èmes escadrons des 13me et 2me régiments de dragons sont arrivés à Hanovre le 28 juin. Le 2me régiment de dragons est composé des 4me et 8me compagnies, comprenant: 1 chef d’escadron. 3 sous-lieutenants. 1 sous-aide chirurgien. 10 chevaux d’officiers et 97 de troupes dont 26 blessés. 119 sous-officiers, brigadiers, trompettes et dragons. Non compris un homme resté à Munster à l’hôpital. L’habillement est au complet, mais il manque 20 manteaux, 20 harnachements complets et 20 pistolets. Il y a 22 hommes à pied qui, dès leur arrivée, ont reçu des chevaux de chasseurs, choisis parmi les plus forts et les plus élevés de cette arme.
Explications:   
Un régiment est composé de 4 escadrons  de 2 compagnies chacun.  L'escadron qui arrive à Hanovre (avant de partir pour la campagne de Russie) est le 4me dont les compagnies s'appellent  4me et 8me compagnies du régiment. L'effectif complet théorique d'un escadron est de 261 hommes, Dans ce cas, l'escadron est réduit à 124 hommes. 
Les chasseurs étant de plus petite taille (tout comme les hussards), leurs chevaux le sont également (1,49 à 1,53m)*; on choisit donc pour les dragons des chevaux plus forts(1,53 à 1,57m)*. Pour les cuirassiers, vu le poids de la cuirasse et le but recherché (choc contre l'ennemi), les chevaux seront encore plus forts(1,56 à 1,60m)*. Le 8 décembre 1813, on crée une nouvelle catégorie: les chevaux d’éclaireurs. Destinés à doter un escadron de cavalerie légère sur trois (ainsi que trois nouveaux régiments dans la Garde), ils mesureront au minimum 1,38m au garrot, ce qui permet d’utiliser des bêtes jugées jusque-là trop petites. De plus, artilleurs à cheval et cadres des trains d’artillerie et du génie les emploieront après avoir rétrocédé leurs propres montures aux dragons et aux chevau-légers.
(*)Selon les instructions de l'an XI (1813).
Il est intéressant de noter que 3 ans plus tôt (1810), la taille réglementaire des chevaux était de 1,59m 1,62m 1,65m. Vu le désastre de la campagne de Russie(1812), et donc la pénurie de chevaux, les exigences ont diminué.

Dans la cavalerie, les chasseurs et les hussards sont plus destinés à observer l'ennemi et éclairer (protéger) la marche de l'armée, les cuirassiers servent à écraser l'ennemi tandis que les dragons sont une troupe mobile capable de se porter rapidement sur un point et d'y combattre éventuellement à pied. Les lanciers, eux, sont assimilés aux dragons avec en plus la possibilité de combattre sans devoir s'approcher d'aussi près (le maniement de la lance est toutefois malaisé). Au cours des différentes campagnes, ces rôles ne seront pas toujours respectés, et "A la guerre comme à la guerre, " les fonctions seront souvent mélangées. C'est ainsi qu'à Waterloo, le 2me Dragons jouera le même rôle que les cuirassiers contre les carrés anglais et chargera avec la cavalerie de la garde.

Retour haut de la page :   Retour en haut de la page  

Cliquer ici pour AJOUTER  www.2dragons.be à vos Favoris